Pourquoi les gens « stalkent » leur ex sur facebook :

Dans un récent sondage, plus de la moitié des gens reconnaissaient aller voir les réseaux sociaux de leur ex, parfois de temps en temps, parfois régulièrement. Hormis le fait que nous soyons de sacrés curieux, ceci soulève deux leçons :

La première est que les gens ont du mal à laisser partir le passé.

La seconde est que nous sommes stupides de laisser les couples mourir si vite.

Par l’invention du langage, l’être humain se dota du pouvoir de se projeter dans l’avenir et dans le passé. Ce fut une bénédiction comme une condamnation. Si nous pouvions désormais élaborer des plans à long terme, nous découvrions la piqûre des blessures remémorées.

Dans ces deux mondes imaginaires, beaucoup allaient parfois rester bloqués. C’est ce qui explique que peu de gens parviennent à vivre l’instant présent. Leur esprit est soit dans le futur soit dans le passé.

De fait, lorsqu’ils traverseraient un présent douloureux, lorsqu’ils se sentiraient incomplets et lorsqu’ils seraient mal dans leur peau, beaucoup allaient avoir tendance à idéaliser le passé, en le voyant comme une montagne d’occasions manquées, qu’ils pourraient peut-être rattraper, pour les revivre dans le futur. C’est ici que se révèle à quel point nous sommes stupides.

Lorsque nous trouvons ce que voulons, nous nous disons que nous pourront faire sans. Mais lorsque nous nous retrouvons sans, nous nous mordons les doigts.

La société actuelle n’aide pas. Nous sommes bombardés de « superstimuli », des stimulations tellement puissantes que notre cerveau doit encore s’y adapter. La junk food ou les réseaux sociaux addictifs en sont des exemples. Nous zappons d’émotions en émotions nouvelles, tandis que les anciens avaient ce plaisir d’apprécier ce qu’ils avaient au quotidien.

Lorsque s’immisce l’idée de la rupture, posons-nous ces questions :

Joue-je avec cette idée car je ressens que mon partenaire diffère trop de moi et qu’il sera impossible de construire harmonieusement ensemble, ou est-ce parce que moi, ou mon partenaire, ou les deux, traversons une période de trouble intérieur causé par l’angoisse d’un futur ou la névrose d’un passé ? Ai-je tout essayé ? Ou suis-je comme devant YouTube, où l’offre est tellement riche que le moindre moment de creux induit l’impulsion de zapper vers une vidéo nouvelle ?

Si rupture il y a eu, pour lâcher prise il faut faire confiance à la vie. A vrai dire, si deux humains ont goûté l’amour véritable, et que pour leurs cœurs cette cassure est une erreur, la vie les fera probablement se croiser de nouveau. Si pas, alors soit. L’essentiel est de tirer les leçons pour que la prochaine fois soit la bonne, et plus belle.

BL

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s