Comment devenir une bombe d’estime de soi ? (Vraiment, sans psycho de comptoir)

OK, c’est légèrement scientifique donc chiant à lire, mais accrochez-vous car ça en vaut la peine.

Sur l’estime de soi et comment l’augmenter : 

L’estime de soi est directement liée au scenario autobiographique que l’on se fait via le « default mode network », un réseau de zones cérébrales qui s’active lorsque l’on est en mode rêverie, lorsque l’on ne fait rien de spécial et que l’on pense à sa vie. 

Ce réseau fait ressurgir nos souvenirs et ce qui nous trotte dans la tête, et il nous fait en quelque sorte voir le film de notre vie. Ce dont on se rend compte lorsque l’on analyse le contenu de ce film, c’est que l’aspect social est prédominant ; en fait, ce réseau est interconnecté avec un autre réseau, le mirror neuron system, spécialisé dans l’observation des autres. Tout ceci fait que notre récit biograhique, le film de notre vie, est profondément lié à notre vie sociale et à notre place dans le groupe. 

C’est par les autres que nous nous créons notre identité et c’est par nous que les autres créent la leur. Un être humain qui grandirait seul dans une jungle n’aurait aucun sens d’une identité propre, et cela a été constaté via ces malheureux cas d’enfants sauvages. 

Un phénomène impressionnant est que notre cerveau ajuste notre neurochimie en fonction de notre place dans le groupe. Il a par exemple été observé que les individus à haut statut sont moins rapidement stressés. 

Le moyen d’augmenter son estime de soi, c’est de jouer sur ce « traqueur de statut » dans le cerveau. 

Pour augmenter réellement, concrètement son estime de soi, il te faut apporter des choses utiles aux autres et qui fait qu’ils t’en seront reconnaissants. 

Si tu as une faible estime de toi, accomplit des choses pour te sentir fier, et puisque nous sommes des animaux sociaux se définissant en racine par la façon dont les autres nous perçoivent, et puisque nous sommes des animaux sociaux ayant évolués pour ressentir un plaisir viscéral à nous entre-aider, nous sommes réellement fiers de ce qui apporte du bien, de l’utile, aux autres. 

L’estime de soi ce n’est donc pas seulement aller faire du sport pour se sentir beau gosse, comme on t’explique dans les magazines. Se sentir beau gosse est agréable, mais ce ne sera qu’un sparadrap. De toute façon, prendre soin de soi lorsque l’on traverse une période de faible estime de soi est généralement une corvée. 

En effet, lorsque nous ne sommes pas fier de ce que nous apportons au monde, et que de fait nous ne sommes pas fier de nous, la pulsion d’autodestruction guète, qu’elle soit de nous-même ou des autres. 

C’est pour cela que traverser des moments où l’on se sent honteux, faible, ou raté, entraîne souvent une tendance à négliger son hygiène, qu’elle soit du corps ou de la maison ou de notre vie sociale et amoureuse. 

A l’inverse, lorsque l’on se trouve gonflé d’estime de nous-même, nous avons instinctivement envie de prendre soin de nous comme d’une nouvelle voiture ; nous allons nous refaire une garde-robe, rangeons chez nous, soignons notre cercle social, offrons des cadeaux à notre conjoint etc. 

Jordan Peterson a dit : la première étape pour se sortir du chaos est de ranger sa chambre.

C’est vrai. 

Mais en parallèle, pour éviter que cette chambre redevienne un immense bordel, il faut se bouger pour apporter de l’utile à la communauté, car en aidant les autres tu t’aides toi-même, littéralement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s